fbpx
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
conseils campagnes emailing

7 conseils pour réussir vos campagnes d’emailing en 2019

Nous sommes heureux de pouvoir vous aider à augmenter votre visibilité sur internet ! Comme toujours avec l’équipe Startbiz, découvrez des conseils et astuces en marketing digital. Nous vous proposons aujourd’hui, 7 conseils pour réussir vos campagnes d’emailing en 2019. En effet, utiliser des logiciels performants pour envoyer vos emails est une bonne chose. Mais cela ne suffit parfois pas à obtenir des résultats. Pour cela il faut optimiser vos campagnes d’emailing ! Nous vous avons donc préparé 7 conseils pour réussir vos campagnes d’emailing !

 

Réussissez vos campagnes d’emailing avec ces 7 conseils

L’emailing, bien qu’étant une technique ancienne, est considéré comme une des plus performante au regard du ROI. En effet, il ne coûte pas grand chose de préparer une campagne d’emailing. Alors autant passer un peu de temps dessus pour en créer des efficaces ! Ainsi, vous augmenterez votre retour sur investissement, vos taux de conversions et votre visibilité en ligne !

Chaque jours, nous recevons individuellement des dizaines et des dizaines de mails. Nos boites de réception sont pleines à craquer et parfois, nous faisons le tri sans même ouvrir certains mails. Avec les conseils que vous découvrirez dans cet article, nous voulons permettre à vos campagnes d’éviter la corbeille et de finir dans les spams. Attirer l’attention des destinataires, les convertir des prospects ou encore fidéliser des clients. Ce sont les objectifs de ces 7 conseils pour réussir vos campagnes d’emailing.

 

1. Un objectif clair pour un message clair

Il est en effet primordial de définir à l’avance le contenu de votre mail. Le message à adresser à vos prospects ou à vos clients doit être limpide. Pour que cette clarté soit comprise de votre côté comme de celui du destinataire, votre message doit être cohérent avec vos objectifs commerciaux mais aussi avec les attentes de votre audience. Avez-vous un ou des objectifs commerciaux clairs ? Savez-vous quels messages votre audience attend de votre entreprise ? Pour que votre message soir clair, votre objectif doit l’être également. Répondre à ces deux questions vous permettra de préparer un email en cohérence avec vos attentes et celles de votre cible.

Le contenu

Une fois que vous êtes au clair sur les questions précédentes, concentrons-nous sur le contenu du mail. Les mails de vos campagnes doivent délivrer des informations à valeur ajoutée. En effet, vous n’envoyez pas des mails pour vendre tout de suite des produits ou des services. Donner des informations ou des conseils à votre audience vous permet d’augmenter leur confiance et ils envisageront alors d’acheter plus tard. Si vous leur forcez la main, c’est perdu d’avance. Vous devez alors répondre à leurs attentes en vous présentant en tant qu’expert. Le contenu de votre mail sera donc démonstratif et informatif avant tout. L’objectif est de rendre naturel chez eux le fait de passer par votre entreprise si ils ont besoin de quelque chose qui s’en rapproche.

Le titre, l’objet et pré-header

Mais encore faut-il être lu ! C’est pourquoi un autre des conseils primordiaux pour réussir vos campagnes d’emailing est de soigner le titre, l’objet et le pré-header de vos mails. En effet, c’est la première chose que verront vos cibles avant de cliquer pour ouvrir ou bien pour envoyer aux spams ou à la corbeille. Le titre de votre mail doit donner envie à votre audience de l’ouvrir. Il doit alors être attractif, cohérent et simple. De plus, cela fonctionne encore mieux si il est court et percutant. Il annonce précisément le contenu de votre mail et attire l’attention.

L’objet de votre mail est un détail mais qui est très important. Tout comme le pré-header, ils permettent à votre audience d’avoir une idée du contenu avant l’ouverture. Selon le domaine de votre entreprise et les services ou produits proposés, vous aurez à vous renseigner sur une liste de mots cohérents qui incitent au clic. Il y en a aussi qui sont à éviter et qui sont assimilés à du spam tels que : “100% gratuit”, “!!!!!” ou encore “$$$$”. Les “pièges à clic” sont en effet inefficaces aujourd’hui. L’objet devra être résumé en moins de 50 caractères pour pouvoir apparaitre en entier dans l’interface de vos destinataires. Le pré-header quant à lui est très court. Il est alors conseillé de faire une longue phrase dont on ne voit pas la fin pour donner envie de cliquer et de la lire.

S’adresser directement à son destinataire fonctionne bien. Selon votre entreprise, restez cohérents et voyez si il convient de privilégier le “vous” ou le “tu”. Il est également conseillé d’utiliser des superlatifs et de créer une sorte d’état d’urgence : “offre limitée”, “plus vite”, “plus beau” …

 

2. Soin esthétique et design

Une fois que vos destinataires ont ouvert votre mail, il s’agit de ne pas les décevoir. Même plus ! De les ravir. Pour ce faire, un soin particulier devra être apporté à l’esthétique et au design de votre message. Toujours dans un soucis de cohérence, soignez les détails et présentez une template travaillée, assortie à votre entreprise. Le mail reprend alors vos couleurs, votre ton marketing et votre police d’écriture, bref toute votre charte graphique. De plus, certains codes sont à respecter tel que l’emplacement de votre logo en haut de l’email.

Pour ce conseil, il s’agit de vous faire prendre conscience de l’importance de l’expérience utilisateur. Elle est en effet directement liée à l’identité de votre marque. Vous pouvez aussi utiliser des éléments visuels dors et déjà présents sur votre site, tels que la barre de navigation par exemple.

Travaillez votre template sur un éditeur d’email responsive design afin d’être sûrs d’obtenir un résultat adapté à tous les appareils. Nous sommes de plus en plus nombreux à gérer nos mails depuis nos smartphones. Eviter les problèmes d’affichage renforce encore la confiance des utilisateurs pour votre marque.

 

3. Le call to action

Le call to action est un bouton à ajouter à vos mails. Il permet à vos lecteurs d’échanger leurs informations personnelles contre des informations détaillées ou un abonnement à votre newsletter. De plus en plus, ce bouton se voit remplacer par un champ libre à remplir. Pour les newsletters notamment, il fait passer de 20 à 50% le taux de souscription. Les formulaires sont à privilégier donc. Cependant, vous ne pouvez pas envoyer directement ce formulaire. Seuls votre audience en confiance pourra les remplir. Les nouveaux lecteurs recevant un formulaire ne le prendront pas autrement que comme une intrusion.

 

4. La landing page

Le bouton de call to action renvoie en général à une landing page ou page d’atterrissage. C’est une page de laquelle toute navigation est suspendue. Elle fait office d’entonnoir pour transformer le lecteur en prospect ou le prospect en client. C’est une des pierres angulaires de la fidélisation client en marketing digital. Cette page délivre des informations pertinentes ou des offres attractives notamment. Elle répond aux attentes de l’audience qui a cliqué sur le bouton de call to action et qui souhaite en savoir plus.

 

5. La segmentation des cibles

Un autre des conseils pour réussir vos campagnes d’emailing est de segmenter vos cibles. Vous devez définir des catégories dans votre audience et personnaliser vos mails en fonction de leurs centres d’intérêts. En effet, les envois massifs qui ne visent personnes en particulier et tout le monde en même temps est totalement inefficace. Se dire que quelqu’un finira bien par mordre à l’hameçon rend votre image de marque comparable à des spams et la dégrade fortement. Si vous voulez que vos mails soient performants et donc lus, il vous faut vous adresser correctement aux bonnes personnes. Les clients fidèles par exemple, aiment se sentir valorisés. Vous devrez vous adressez à eux avec déférence. Leur proposer des offres exclusives par exemple. Alors que les nouveaux lecteurs auront besoin de plus d’informations et de détails.

Vous pouvez aussi directement poser la question à vos lecteurs sur leurs préférences. Ils pourront alors avoir la possibilité de faire des choix sur la fréquence des envois ou encore sur le type de contenu. Cela vous aidera à cerner leurs besoins et donc à mieux y répondre. Pour réussir vos campagnes d’emailing nous vous conseillons d’être au plus proche de votre audience. Cela améliorera grandement son engagement.

 

6. Faites des tests avant de vous lancer

Maintenant que vous avez lus et appliqué les 5 conseils précédents. Vous êtes presque en mesure de pouvoir lancer vos campagnes d’emailing. Un autre point important en effet, avant de faire vos envois : faire des tests. Envoyez un mail test sur une de vos boites personnelles ou à un ami. Cela vous permettra de vérifier plusieurs choses. Notamment si votre mail n’est pas reçu directement dans les spams par exemple. Mais aussi de contrôler l’affichage et enfin de vous relire et d’être relus pour corriger d’éventuelles dernières petites fautes.

Veillez également à respecter la législation en vigueur. Les adresses de votre carnet de contacts doivent être des adresses récupérées avec l’accord de leurs propriétaires. De plus, vos mails doivent comporter un lien qui permet aux lecteurs de se désabonner.

 

7. Analyser vos résultats pour optimiser vos campagnes

Enfin, le dernier de nos conseils pour réussir vos campagnes d’emailing ! Optimiser vos campagnes continuellement en analysant vos résultats. Vous pouvez en effet les mesurer facilement. Contrôler ainsi les nombre de mails ouverts en fonction du nombre d’envois, calculez le nombre d’engagements (des clics) dans vos mails selon le nombre d’ouverture ou encore le nombre de désabonnements. Toutes ces données sont ensuite à interpréter en fonction du contenu de votre mail ou encore de la fréquence des envois par exemple. Cela vous permettra de comprendre pourquoi tel ou tel choix à été fait en fonction de ce que vous avez mis en place. Vous serez alors à même de mieux comprendre les attentes de votre audience et donc d’y répondre de plus en plus aisément.

 

Conclusion et bonus

Ces 7 conseils pour réussir vos campagnes emailing sont des fondamentaux. Pour une performance maximisée de vos campagnes, il faudra aussi qu’elles soient en accord avec la stratégie marketing de votre entreprise dans son ensemble. L’emailing est un des nombreux leviers de marketing digital. Son ROI reste cependant le plus optimal.

Et comme toujours, nous ne vous laissons pas finir un de nos articles sans une astuce supplémentaire.Voici ce que nous avons pu trouvé sur le site de SendinBlue. Un outil marketing qui permet de créer des tamplate email et de gérer les envois comme MailChimp notamment. D’ailleurs, si vous ne savez pas pour lequel opter, voici une petite comparaison de plusieurs logiciels d’emailing.

Bref, voici une étude complète qui vous permet de connaitre le meilleur jour et les meilleurs heures pour envoyer vos emails. Le tout selon votre secteur d’activité !

Secteur Meilleur jour d’envoi Meilleures heures d’envoi
Ecommerce Mercredi 10h
Logiciels / SaaS Mercredi 14h – 15h
Marketing et agences Mercredi 16h
Boutiques physiques / hotellerie Jeudi 8h – 10h
B2B Jeudi 8h – 10h
ONG et associations Mardi ou mercredi 15h – 16h
Tous secteurs confondus Mardi ou mercredi 10h ou 15h

 

Merci pour votre lecture ! Nous espérons qu’elle vous a été utile. N’hésitez pas à nous faire des retours sur la performance de vos campagnes d’emailing. Et merci d’avance de partager cet article si vous l’avez apprécié.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Julie Bourdin
Julie Bourdin

Responsable Marketing

Vous voulez générer plus de trafic ?

Startbiz vous accompagne en vous proposant la meilleure solution adaptée tout au long de votre projet web.

Startbiz ® 2019 tous droits réservés - Conçu avec